La Parole des Afro-descendantes: entre paternalisme, confiscation et réappropriation

Petit retour sur l’événement du 23 février 2015 en photos  (un grand merci à Harmély pour ces clichés et à Styve pour la vidéo)

Dans le cadre de la Semaine Anticoloniale et Antiraciste, nous avons organisé une conférence-débat, Aux petits joueurs (Paris 19) autour d’OUVRIR LA VOIX. Ouvrir La Voix est un film documentaire Afroféministe, matérialiste et intersectionnel qui s’intéresse aux Afro-descendantes d’Europe francophone. Sa sortie publique est prévue pour l’automne 2015. La journée du 23 février a été rendue possible grâce à l’investissement sur plusieurs semaines de toutes ces merveilleuses personnes:

Cloud Soirée 23:02

Nous commençâmes donc la préparation du lieu ( Aux Petits Joueurs) la veille car il fallait stocker les pâtes à pizza pour le lendemain soir, déposer le matériel technique, etc, etc. Le jour J, nous étions une petite équipe (2 en cuisine ; 4 en salle) pour installer la signalétique, organiser le lieu, faire les tests de projection…

OLV_23022015_Mise en place de la Salle_1OLV_23022015_Mise en place de la Salle_2 Les premiers rangs étaient réservés aux participantes du film sans qui toute cette aventure n’aurait pas pu avoir lieu!

Team Pizza_1

La #TeamPizza

Vint ensuite le moment d’installer la « Table Associative » car étaient aussi invitées des associations/librairies abordant les thématiques qui seraient discutées dans la soirée:

Stand Asso_Parlons Des Femmes NoiresStand Asso_DollyStud Stand Asso_Fuk The NameStand Asso_Librairie Tamery

Plus tard, le stand rayonnait de la présence de toutes ces Afro-descendantes engagées, car il est toujours bon de rappeler que tout est politique, de la lecture au militantisme en passant pas les soirées lesbiennes en non-mixité!

Stand Asso_3 Stand Asso_2 Stand Asso_1

Notre briefing d’avant ouverture des portes n’avait pas commencé que les premières personnes arrivaient. Si on m’avait dit quelques mois plus tôt qu’une soirée projection-débat Afro-féministe, un lundi soir de février, en France, serait blindée, j’aurai ri aux éclats. Et pourtant, dès 18h15, les premières personnes arrivaient et lors de l’ouverture officielle des portes à 19h, la sièges furent remplis, d’un coup, d’un seul. J’étais médusée. Nous dûmes même refuser du monde, car passé un certain stade, la capacité de la salle pour maintenir une qualité d’écoute et une sécurité en cas de problème avait atteint sa limite. Près d’un mois plus tard, je ne m’en remets toujours pas!

19h05: fin des places assises

19h05: fin des places assises

20h10 : fin de la présentation de la semaine Anticoloniale et Antiraciste par Gisèle de SDC. On approche de la capacité maximale de la salle.

20h10 : fin de la présentation de la semaine Anticoloniale et Antiraciste par Gisèle de SDC. On approche de la capacité maximale de la salle.

Aux alentours de 20h30, nous cesserons les entrées car nous sommes entre 150 et 200 personnes et bien que le bar soit grand, c’est tout de même un peu beaucoup.  Bref, la partie discussion de la soirée avec des intervenantes de choc, appartenant à la constellation Afroféministe belgo-française, peut donc commencer:

et moi-même parlerons pendant une heure de sujets aussi divers que les féminismes, l’intersectionnalité, le racisme de gauche, les identités Afropéennes, les LGBTQIAphobies, les rapports de classe, le validisme (Ici un Storify du live-tweet)

De gche à dte: Mrs Roots. Many Chroniques. Dictat Indignés. #3IsAMagicNumber

De gche à dte: Mrs Roots. Many Chroniques. Dictat Indignés.

De dte à gche: Po Lomami. Ndella Paye. Amandine Gay

De dte à gche: Po Lomami. Ndella Paye. Amandine Gay

Un extrait du documentaire #OuvrirLaVOix

Un extrait du documentaire
#OuvrirLaVoix

Le moment des questions de la salle fut lui aussi très émouvant et enrichissant, même si nous aurions aimé avoir le temps de répondre à toutes les questions, mais les pizzas et le booty shake attendaient, alors ce sera pour une prochaine fois!

OLV_Q&A_1OLV_Q&A_2

OLV_Q&A_3OLV_Q&A_5

OLV_Q&A_6 OLV_Q&A_7

OLV_Q&A_8

Je n’ai pas de mots pour décrire la joie que fut pour moi cet événement. Ma plus grande fierté restera d’avoir réussi à remplir une pièce d’Afro-descendant.e.s venu.e.s s’exprimer sur les sujets qui les concerne!

Je remercie encore chaleureusement toutes les personnes qui se sont investies, qui se sont déplacées et qui suivent et soutiennent notre travail et nos actions.

Si ce récit en photos vous a laissé sur votre faim, vous pouvez regarder la discussion et les extraits du film ( à 13:32 puis 48:20 puis 1:15:24) ici : http://www.ouvrirlavoixlefilm.fr/

Publicités

4 réflexions sur “La Parole des Afro-descendantes: entre paternalisme, confiscation et réappropriation

  1. Bonjour Amandine,

    je viens de découvrir ton documentaire grâce à la newsletter de Mediapart.

    Où puis-je me procurer ton film.

    Merci à toi.

    Marie-Agnès

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s