Mère ado, pas bien.

F.O.M.

On m’a offert un livre récemment qui traite des mères adolescentes. En tant que féministe et en tant que (jadis) jeune mère seule, je m’y intéresse. Je lis beaucoup sur ces femmes, sauf que ce qu’on peut lire ne parle pas de femmes, mais d’un « phénomène social » qui serait l’agrégation d’un groupe homogène, même si on peut y reconnaître quelques sous-catégories. Souvent seules, donc coûteuses pour l’Etat, jeunes, donc immatures, tantôt dépeintes comme de mauvaises mamans, productrices à la chaîne de sociopathes sans attaches ; tantôt comme des victimes, des incubatrices fertilisées sans agencéïté aucune, gardiennes endormies au goal. En cause ? Non pas le patriarcat ni ses injonctions à la disponibilité sexuelle, mais une éducation à la contraception défaillante. Ce livre ne fait pas vraiment exception, mais une autre manière de voir les choses y est évoquée en passant : la grossesse adolescente portée à terme serait pour certaines une forme de…

View original post 1 557 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s