JUSTE UNE MISE AU POINT

Ceci est un blog personnel au sens de « personal is political ».

En effet, je considère qu’en tant que privilégiée qui grandit avec Internet, il serait dommage de ne pas utiliser un tel outil d’auto-éducation et d’émulation entre personnes de bonne volonté. J’utilise le terme émulation car je crois à la responsabilité individuelle donc je ne suis pas là pour FAIRE VOTRE éducation, mais partager et échanger des points de vue afin d’enrichir mutuellement nos réflexions. Et c’est donc la question des modalités des dits échanges que j’entends préciser ici. A compter d’aujourd’hui, je me réserve le droit d’effacer les commentaires que je jugerai déplacés de par leur contenu politique et/ou le ton employé. Je me réserve aussi le droit de ne pas vous répondre en MP. Je n’ai pas le temps pour m’engager dans des conversations stériles car je ne cherche pas à convaincre, je cherche tout court. De plus, je ne tolère ni la condescendance, ni le « mansplaining » , ni la malhonnêteté intellectuelle dans le monde réel, il n’y a donc aucune raison que je les accepte dans le monde virtuel, même au nom de la liberté d’expression.

Maintenant je vais vous dire qui je suis et vous aider à me situer politiquement, ainsi vous serez libres de me suivre ou non, en connaissance de cause : Je suis une Femme Cis Noire Pansexuelle Afroféministe Matérialiste Décoloniale et Agnostique. Je lutte contre l’impérialisme, le sexisme, les LGBTphobies, le racisme et toutes leurs manifestations, y compris quand je ne suis pas directement concernée dans le cas de l’islamophobie ou de l’antisémitisme par exemple. Je passe beaucoup de temps à lire et réfléchir et me tromper et recommencer jusqu’à ce que mes positions s’alignent d’une façon qui me semble cohérente. Et quand je me trompe, je le dis car contrairement aux personnes qui ne sont pas en mesure de dissocier « critique d’un propos/d’une prise de position » et « attaque personnelle », je sais que j’apprends plus de mes erreurs et qu’elles ne font pas de moi une mauvaise personne. Un exemple : j’ai milité un temps au sein d’Osez Le Féminisme qui est une association féministe que l’on pourrait qualifier de traditionnelle car la grande majorité des membres sont Blanc-he-s et la ligne de l’association est, entre autres, abolitionniste -en rapport à la prostitution- et néocoloniale -contre le port du voile. Ce fut l’erreur la plus productive de ma vie car avec le recul, il me semble fou que je n’ai pas réalisé à l’époque ce que le fait de parler à la place des femmes musulmanes et des travailleuses du sexe comportait de maternaliste et de condescendant justement. J’ai beaucoup lu et réfléchi depuis et suis très heureuse d’avoir compris que je me fourvoyais.

Les luttes intersectionnelles se font dans le respect de chacun-e-s et dans un esprit de collaboration horizontal, pas dans cette bonne vieille tradition coloniale où les bourgeoises blanches viennent éduquer et sauver des femmes contre leur gré et en leur confisquant la parole. Et comme je passe BEAUCOUP de temps à réfléchir, justement, je refuse de m’engager dans des débats « bas du Front » car à l’heure de Wikipédia et du libre accès à la connaissance, vous n’avez pas d’excuses. Pas d’excuses pour ne pas être capable de faire la différence entre antisionisme et antisémitisme, car le simple fait d’essentialiser et assimiler l’ensemble de la communauté juive à la doctrine sioniste fait de vous les premiers antisémites. Pas d’excuses pour continuer à défendre les propos de mystificateurs de la trempe de Dieudonné et Soral qui emploient la stratégie de la concurrence des victimes à des fins commerciales, tout en se présentant comme les défenseurs des opprimés qui leur servent de vaches à lait. Pas d’excuses, pour gober ce que vous dit la presse et le JT sans chercher à questionner leur angle, à examiner les sujets promus et les sujets occultés. Pas d’excuses pour votre ignorance car les informations, pas les actualités, les IN-FOR-MA-TIONS, celles qui vous permettent de mieux comprendre le monde, les rouages du pouvoir, les répétitions de l’histoire, les stratégies d’effacement ou de promotion des mémoires, bref le monde dans lequel nous vivons, sont là, à un clic de souris.

Encore faut-il se donner la peine; si vous ne le faites pas c’est votre responsabilité. Et moi, je n’ai pas de temps à perdre avec votre ignorance et vos approximations: demain, je serai morte et j’entends bien passer le temps qu’il me reste en bonne compagnie. J’ai néanmoins pris le temps d’écrire ce texte pour que vous ne soyez pas surpris-e-s si un jour vous ne me trouvez plus dans vos contacts, ou si j’efface vos commentaires. Maintenant vous saurez pourquoi. Comme le disait un certain Jacques : « J’aime pas les cons parce qu’ils sont paresseux ».

A bon entendeur, salut.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s